La Bleue du Nord : génétique et sélection

Un capital génétique impressionnant pour une race régionale

Sa diversité génétique s’illustre ainsi par un réservoir franco-belge de 115 taureaux d’insémination artificielle dont 60 % de testés.
Les stocks de semences du seul CIA Gènes Diffusion en France concernent 97 taureaux dont 66 testés.
Cet effectif de mâles au regard du gêne de muscularité Mh se répartit approximativement en 20 % de sujets Mh/Mh, 65 % de Mh/+ et 15 % de +/+.
Avec l’originalité particulière des souches Mh/Mh, on estime à 20 le nombre de familles génétiques bien individualisées et aux performances et /ou pedigrees rendant possible leur utilisation.

Grâce à l’appui des CIA BBG et Gènes Diffusion, le panel de taureaux de testage s’enrichit tous les ans de 3 taureaux Mh/+ ou +/+ et d’un taureau Mh/Mh, tous prélevés à hauteur de 6 à 7 000 doses de semences. S’il n’existe pas d’implantations de la race hors de son berceau, il est clair que la Bleue mixte ne fait porter aucun risque d’impasse génétique à ses détenteurs !

Taureaux Bleus Mixtes indexés :

Etat des stocks de doses :

Les mères à taureaux

La liste des vaches « élite » revue chaque année par la commission génétique franco-belge comprend habituellement 25 mères à taureaux et 40 vaches souches. Point à souligner, la dernière série comportait 42 pères différents !
La commission génétique conserve dans ses choix l’équilibre des potentialités propres à une race mixte. La production laitière et le type laitier ne doivent pas primer de façon trop importante sur la valeur bouchère et le format, et inversement.
Ainsi, le type idéal de la vache bleue du Nord recherchée par les éleveurs français doit réunir les références suivantes :
-  Une présence du gêne maximale en hétérozygotie Mh/+ ou de préférence
absence du gêne (+/+),
-  Une production en lactation adulte tournant autour des 6 000 kg avec un taux de matière utiles de 7 %
-  Une taille supérieure à 139 cm,
-  Une mamelle classée au minimum correcte avec la note 4,
-  Une conformation bouchère correcte avec des notes 3 ou 4.
La table de pointage appliquée aux vaches Bleues du Nord est transfrontalière, et comprend 5 postes :

  • la mamelle
  • le développement
  • la conformation bouchère
  • le bassin
  • les membres
    Les mères à taureaux doivent au minimum obtenir la note 4 en mamelle et 80 points en note globale.

    Liste des Mères A Taureaux (MAT) et Vaches Souches (VS) :

Une alternative économique

La Bleue mixte convient logiquement aux troupeaux de moyenne importance et il est admis qu’à partir de 120 à 130 vaches, le recours à une race spécialisée devient préférable.
Les éleveurs de Bleue du Nord sont convaincus des excellentes performances économiques de leur race et l’étude économique réalisée dans les 16 exploitations du réseau Bluesel ne les a pas démentis.
La pertinence économique de la Bleue repose sur :

  • Des qualités de race favorisées par la faible production laitière que sont la longévité, la faible mortalité des veaux de moins de 3 mois (5.4 %) , des pattes solides, une parfaite résistance aux conditions froides et humides de son terroir et enfin une forte croissance compensatrice après les périodes de sous-alimentation.
  • Des valorisations viande élevées pour les veaux, les vaches de réforme qui atteignent en moyenne 383 kg de carcasse et les jeunes bovins 497 kg.
  • Une adaptation aux différents systèmes d’exploitation. Avec 34% de lait produit en moins par hectare de SFP, les troupeaux Bleue mixte en système de polyculture-élevage obtiennent des niveaux de produit inférieurs de seulement 3 % à ceux des troupeaux Holstein. En zones herbagères, la Bleue tire extrêmement bien son épingle du jeu dès lors que sa faible production laitière est compensée par une excellente valorisation des surfaces fourragères.

C’est avec sa rusticité et son potentiel boucher associés à une conduite alimentaire très économe prioritairement basée sur l’herbe pâturée et stockée que la race donne toute sa mesure.