La Bleue du Nord

La Bleue du Nord : génétique et sélection

L’avenir d’une race et la confiance qu’elle donne à ses utilisateurs actuels ou futurs dépendent beaucoup du capital génétique dont elle dispose.
Sur ce plan, la Bleue mixte offre de sérieuses garanties sur sa capacité à préserver son indépendance génétique et à pouvoir fonctionner sur le très long terme.

En savoir plus

Historique de la Bleue du Nord

A l’origine de vocation laitière, la vache Bleue est issue de la race de Tirlemont, du nom d’une ville du Brabant située entre Liège et Bruxelles.
La sélection débute comme pour toutes les races dans les années 1850 et pour la Bleue, par l’introduction de sang Durham qui apporte de la précocité, l’amélioration du poids et de l’aptitude à l’engraissement. Détériorant trop la production laitière, le sang Durham tombe en disgrâce à la fin du 19ème siècle et la race Hollandaise est utilisée. Les pouvoirs publics (...)

En savoir plus

La Bleue du Nord : Précisions techniques

Précisions techniques
La population Bleue du Nord (= Bleue mixte) en Nord-Pas de Calais a toujours été faible mais stable. Si l’on comptait 420 résultats de contrôle laitier en 1970 au retour en grâce officiel de la race, on en recensait 400 en 1985, 570 en 1990 et 567 en 2015. La statistique Insémination artificielle résiste de la même façon avec 2273 IA totales en 2008 et encore 2231 en 2014.
Productivité La productivité a suivi une progression lente par le fait même du poids important accordé à la (...)

En savoir plus